УДК 94(47)

ОБЗОР СОСТОЯНИЯ ИСТОРИОГРАФИИ ПО ПРОБЛЕМЕ КАЗАЧЕСТВА: К ВОПРОСУ О ПОЛОЖЕНИИ КАЗАЧЕСТВА В ГОСУДАРСТВЕ

Ерохин Игорь Юрьевич
Кройдон Колледж, Лондон, Великобритания
cтарший научный сотрудник

Аннотация
В статье рассматриваются вопросы состояния отечественной историографии по вопросам казачества, начиная с периода 90-х годов XX века, т.н. периода «казачьего ренессанса» - возрождения движения казаков.

Ключевые слова: историография, история, казаки, практика, развитие, Россия, социум, теория, этнос


EXAMENT DE LA SITUATION DE L'HISTORIOGRAPHIE EN CE QUI CONCERNE LE PROBLÈME DES COSAQUES: SUR LA QUESTION DE LA SITUATION DES COSAQUES DANS L'ÉTAT

Erokhin Igor Yurevich
Croydon College, Londres, Grande-Bretagne
PhD

Abstract
On examine dans cet article des questions de la situation de l'historiographie nationale (russe) en ce qui concerne les questions des cosaques, à partir de la période des années 90 du XX siècle, la période soi-disante «Renaissance des cosaques» - la régénération du mouvement des cosaques.

Keywords: cosaques, développement, ethnie, histoire, historiographie, pratique, Russie, socium, théorie


Рубрика: 07.00.00 ИСТОРИЧЕСКИЕ НАУКИ

Библиографическая ссылка на статью:
Ерохин И.Ю. Exament de la situation de l'historiographie en ce qui concerne le problème des cosaques: sur la question de la situation des cosaques dans l'état // Современные научные исследования и инновации. 2014. № 10. Ч. 1 [Электронный ресурс]. URL: http://web.snauka.ru/issues/2014/10/39602 (дата обращения: 03.06.2017).

La science historique prérévolutionnaire en ce qui concerne les cosaques a principalement eu le caractère descriptif. Pendant la période Soviétique le pouvoir idéologisé cultivait une thèse de ce que les cosaques n’existent pas en principe, et ce groupe était entièrement dissous et absorbé par la classe ouvrière et la paysannerie de travail, ayant formé une nouvelle communauté historique sous le nom de «peuple Soviétique». Pendant cette période-là les cosaques étaient privés du droit à l’existence et du droit de recours à leur histoire, en particulier dans le domaine de l’histoire des relations avec l’État.

On a accumulé pendant la période prérévolutionnaire du matériel considérable, qui n’est pas dévalorisé jusqu’à présent, dans le domaine de l’étude des cosaques, qui a aussi abordé la sphère de la coopération de la communauté des cosaques avec l’État. Dans nombre de cas, ce sont des recherches sérieuses et minutieuses. Cependant, ce matériel est aussi caractérisé par des défauts essentiels, l’un plus important c’est ce que ce matériel est dans l’essentiel descriptif, une série de sources tâche à niveler des contradictions à l’intérieur de la communauté des cosaques et dans les relations entre celle-ci et l’État.

Une couche séparée de la science ce sont les travaux, dans lesquels les auteurs examinent le rôle éminent des cosaques dans le développement des nouvelles terres et territoires, dans la protection des frontières de l’État, en soulignant alors l’essence d’État de la nature des cosaques: M.I.Dragomirov, P.F.Bykadorov, K.P.Strizhizhovsky etc.

Une seule opinion officielle en matière des cosaques a été dominant dans la science historique soviétique pendant toute période de son développement: on a été proclamé de considérer que les cosaques n’existent pas comme une communauté indépendante historique, les cosaques se sont entièrement dissous dans la classe ouvrière et la paysannerie de travail, ayant formé une communauté historique unie sous le nom de «peuple soviétique». Une telle situation était réservée des années 20 jusqu’aux années 80 du XX s., quand les cosaques étaient considérés dans le cadre de leur composante folklorique. Malgré ce que la plupart des études historiographiques étaient extrêmement tendancieux, celles-ci, néanmoins, peuvent jeter quand même une certaine lumière sur la position des cosaques et sur la question des cosaques en général. On peut relever une approche simplifiée à l’image d’État des cosaques dans cette période dans les travaux de L.I.Foutoryansky, N.K.Lisovsky, A.M.Gonov.

La littérature occidentale d’émigrants tâchait dans une certaine mesure de remplir le vide formé. Mais il faut être assez critique avec ce type de la littérature, elle a fait l’image du cosaque très romantique. Elle était consacrée, ainsi bien que les sources prérévolutionnaires, essentiellement aux questions du service militaire. Ces sources décrivent assez exactement l’esprit de sacrifice historique des cosaques, mais elles ne découvrent pas la nature et les formes de l’apparition de l’idéologie du service d’État des cosaques.

De la fin 1980, on a commencé à mettre et développer les conditions pour l’étude plus objective de ce problème. Les travaux examinants non seulement l’histoire des cosaques, mais aussi des travaux consacrés aux fragments séparés de cette histoire apparaissent. En même temps un groupe considérable des travaux se forme, que l’on peut définir par un terme commun «questions de science des cosaques», un terme introduit activement en circulation par certains historiens.

Les travaux de A.V.Venkov [4;5;6], V.V.Kovalenko, I.A.Kazarezov, S.A.Kislitsyn [18], A.I.Kozlov [21;22], V.N.Korolev [23], V.S.Kobzov, V.F.Mamonov, A.P.Skorik [27;28;29;30], R.G.Tikidjiyan, S.V.Tchernitsyn, A.L.Khoudoborodov ont fait une contribution importante dans la révélation du sujet de la coopération des cosaques avec l’État et les structures de la société russe. Ces travaux ont actualisé le problème, et levé sa considération sur un nouveau niveau qualitatif. Les monographies de A.A.Gardeev, N.I.Selichtchev, I.Ya.Koutsenko, G.L.Voskobojnikov, Y.A.Perekhov ont le rôle considérable. Les investigateurs apprécient ambigument la contribution de l’historien N.F.Bougay, en notant ses mérites dans le développement du sujet, un grand nombre de personnes parlent du niveau suffisant d’idéologie de ses travaux à cause de l’expérience du passé soviétique. (D.N.Solovyev)

Une des approches traditionnelles pour l’historiographie nationale dans l’estimation de la communauté des cosaques était une approche quand le phénomène de la communauté des cosaques était traité comme le fait de l’existence du groupe socio-culturel unique spécial au nombre du peuple slave (russe, ou ukrainien). Ce paradigme culturel, reflétée dans les travaux de thèse de Yu.Yu.Kounin, A.I.Fedina, était utilisé par une partie des historiens contemporains.

Un nombre considérable des travaux apparus dans la science historique de la période moderne tentent de comprendre les procès passés parmi les cosaques, en l’examinant comme un sujet de la politique. Le cycle des travaux des investigateurs-politologues est très important. Ce sont les travaux de thèse de synthèse, les recherches de doctorat de A.G.Maslov, V.A.Troukhanov, A.A.Ozerov, les travaux de candidat de R.B.Tovtchenko [31], O.V.Kovaleva [19], P.N.Krikounova [24], A.E.Mokhov. E.I.Doulimov, I.I.Zolotarev, A.I.Kiblitsky, A.A.Ozerov ont publié des travaux dans le domaine de la politologie.

On peut trouver des idées et des élaborations méthodologiques dans le domaine de la situation juridique des cosaques dans l’État dans les travaux des spécialistes de la théorie de l’État et du droit: S.S.Alekseev, B.A.Almazov [1], A.P.Albov, L.I.Antonova, Yu.Ya.Baskin, V.M.Boer, S.B.Glouchatchenko, V.V.Glouchtchenko, E.P.Grigonis, E.I.Doulimov [9], I.A.Isaev, V.I.Kaïnov, E.V.Kouznetsov, V.M.Kouritsin, K.E.Livantsev, R.A.Romachov, A.A.Starovoytov, Yu.F.Soukharev, N.G.Yangol. Ces travaux forment une base théorique pour l’examen du mécanisme juridique du fonctionnement du système de la liaison des cosaques avec l’État.

Une thèse (année 2011) et un cycle des travaux sur des questions des cosaques de V.P.Vodolatsky [7;8] présentent une grande importance fondamentale dans lesquels l’auteur fait pour la première fois la tentative de l’analyse sociologique profonde des cosaques. Il est à noter que l’investigateur donne une définition des cosaques, comme de la communauté sociale avec des particularités définies ethnoculturelles et ethnosociales, révélées et actualisées en train de l’autoidentification des cosaques. Des autres travaux abordant la question des cosaques comme de la couche ethnosociale autonome spéciale de la Russie sont les travaux des sociologues A.V.Andreev, Yu.G.Volkov, M.K.Gorchkov, P.N.Loukitchev.

La liaison avec l’État dans les questions de l’autogestion de cosaque est examinée dans les thèses de O.N.Sysoeva, N.N.Ivanova.

La thèse de doctorat de D.N.Solovyev (2011) souleve des questions importantes de la composante militaire des cosaques. Les cosaques sont y examinés sur l’étendue d’une longue période de l’histoire (du XV siècle jusqu’à la fin du XX s.) comme une ressource de mobilisation de l’État Russe. Le service militaire dans ce travail est indirectement déterminé comme un caractère apparent le plus important des cosaques et de son origine d’État.

Une série de travaux est consacrée aux questions des relations foncières des cosaques ce qui permet de définir à un certain degré l’approche correcte aux idées de la liaison de la communauté de cosaque avec l’État.

Une grande contribution dans l’étude du problème est apporté dans une série des recherches ethnographiques. Les travaux de la recherche historique détaillée des troupes séparées de cosaques et des régions séparées d’hébergement traditionnel des cosaques sont très proches dans ce plan.

Une couche des recherches, liées aux questions de la culturologie, de l’histoire de l’art militaire des cosaques et en conséquence au patrimoine culturel des cosaques dans le domaine des traditions militaires, est très significative.

Malheureusement, une partie très peu étudiée c’est une partie liée à l’image idéologique, philosophique et de conception du monde des cosaques. La base est faite des documents d’archives «Affaire Blanche», des cosaques de Nekrasov et «Mouvement des cosaques libres».

Le rôle de la personnalité de cosaque – du leader dans le développement des relations et du développement d’État est abordé dans les travaux de I.V.Volkov, V.G.Semenov, N.S.Chibanov, V.P.Baklanov. Ce moment est très important, en prennant en considération une personnification particulière de toute l’histoire des cosaques, dans l’ensemble, sa tendance profonde patriarcale, le népotisme et la succession.

Certains investigateurs prennent intérêt à l’état de choses des cosaques modernes. Cette question abordait invariablement la sphère de la coopération des cosaques de la Russie avec les pouvoirs. Dans la plupart des travaux cette question devient définissante et prédominante. Les thèses de doctorat dу I.V.Beloousov, T.K.Makhrova, S.A.Golovanova, M.F.Titorenko, V.P.Trout [32;33;34], A.M.Doubovikov, D.D.Penkovsky, S.M.Andreev, G.I.Malychenko [25], A.I.Kovalenko [20], O.V.Matveev, D.V.Senya [26], A.P.Skorik [27;28;29;30] les articles et publications de K.N.Maksimov, O.V.Matveev, T.A.Nevskaya sont consacrés à ce problème.

Les travaux dans le domaine de l’étude des pratiques régionales séparées de la construction de cosaque d’État présentent une grande valeur. L’investigateur V.V.Markin propose d’examiner les idées de la liaison des cosaques avec l’État dans le prisme de l’autoidentification régionale. Les conflits des régions et l’expérience de la liaison des cosaques avec l’État étaient reflétés dans les travaux de V.V.Aksentyev et G.D.Gritsenko.

C’est significatif que les travaux dont un problème principal est la thèse de la relation de la communauté des cosaques et de l’État, sont des divers sciences: sociologiques, juridiques, historiques.

Dans les travaux l’auteur de cette recherсhe ‘étude donnée se tient aux thèses des métamorphoses et transformations importantes dans la vie de la communauté des cosaques, liées aux éléments du service militaire et à la pénétration du facteur de l’influence d’État. [10-17] Les distinctives et actuelles directions sont les facteurs de la transformation des familles de cosaque, de la diversité de la structure ethno-sociale des territoires de cosaque, de l’apparition de la nouvelle forme de l’aménagement démocratique d’État, – de l’État social des cosaques ce qui est reflété dans les publications d’auteur.

L’analyse de l’état du problème a montré, en général, qu’il n’y a pas des travaux complexes examinant le problème de la relation de la communauté de cosaque avec l’État, mettant à part et définissant la multiforme, la multipolarité et la contradiction des procès dans cette sphère. Cependant, la situation actuelle de la réalité fait l’objet d’une telle recherche plus qu’actuel.


References
  1. Алмазов Б. Военная история казачества. – М.: Яуза; Эксмо, 2008.
  2. Бугай Н.Ф. Казачество России: проблемы возрождения // Обозреватель. – 1993. №28.
  3. Бугай Н.Ф., Гонов А.М. Кавказ: народы в эшелонах (20-60-е гг.). М.: ИНСАН, 1998.
  4. Венков А.В. Антибольшевистское движение на юге России (1917-1920 гг.): дис. д-ра ист. наук. – Ростов-на-Дону, 1996.
  5. Венков А.В. Атаман Войска Донского Платов. – М.: Вече, 2008. – 477 с.
  6. Венков А.В. Донское казачество в гражданской войне / Отв. ред. д-р ист. наук А.И.Козлов. – Ростов-на-Дону: Изд. Рост. ун-та, 1992.
  7. Водолацкий В.П. Развитие казачества в современном российском обществе (социальный опыт донского казачества). Автореф. дис. док. соц. наук (22.00.04). Ростов- на-Дону, 2001.
  8. Водолацкий В.П. Формы социальности российского казачества. Ростов-на-Дону: Антей, 2011.
  9. Дулимов Е.И. Становление и инволюция государственных форм организации казачества в правовом пространстве Российского государства в XVI-XX вв.: дис. д-ра юрид. наук (12.00.01). Саратов, 2003.
  10. Ерохин И.Ю. Этно-социальные традиции и ценности казачества // Научный аспект. 2013. Т.2. №2(6). С.167-168.
  11. Ерохин И.Ю. Парадоксы истории развития казачества // Актуальные проблемы гуманитарных и естественных наук. 2013. №12-1. С.153-154.
  12. Ерохин И.Ю. Многообразие казачьих территорий // Сборник конференций НИЦ Социосфера. 2013. №45. С.094-100.
  13. Ерохин И.Ю. Казачья семья: уникальный культурный феномен в системе государства // Сборник конференций НИЦ Социосфера. 2013. №25. С.025-028.
  14. Ерохин И.Ю. Казачьи республики и традиции государственности // Сборник конференций НИЦ Социосфера. 2013. №20. С.010-014.
  15. Ерохин И.Ю. Казачество и государственность // Научно-информационный журнал Армия и общество. 2013. №2(34). С.74-79.
  16. Ерохин И.Ю. Актуальные вопросы методологии истории казачества: новые подходы и концепции // Перспективы науки и образования. 2013. №6. С.176-178.
  17. Ерохин И.Ю. Государство: роль и влияние на трансформации казачества // Общество и право. 2013. №3(45). С.323-325.
  18. Кислицын С.А. Государство и расказачивание. 1917-1945 гг. – Ростов-на-Дону, 1996.
  19. Ковалева О.В. Политико-правовые аспекты статуса казачества современной России: дис. канд. полит. наук (23.00.02). М., 2003.
  20. Коваленко А.И. Казачество восточных окраин России в XIX – начале XX вв.: культурно-исторический аспект: дис. д-ра ист. наук (07.00.02). Владивосток, 2009.
  21. Козлов А.И. На историческом повороте. – Ростов-на-Дону, 1997.
  22. Козлов А.И. Казаки – нация, сословие?.. // Возрождение казачества: история и современность. Сб. научных статей к V Всероссийской (Международной) научной конференции. – Новочеркасск, 1995.
  23. Королев В.Н. Донские казачьи традиции: от какого наследства мы отказались // Проблемы истории казачества XVI-XX вв. / Отв. ред. д-р ист. наук А.И.Козлов. – Ростов-на-Дону: Изд. Рост. ун-та, 1995. С.169-171.
  24. Крикунов П.Н. Идеология и политика коллаборационизма в среде казачества в годы Второй мировой войны: дис. канд. полит. наук (23.00.02). М., 2004.
  25. Малышенко Г.И. Общественно-политическая жизнь российского казачества в дальневосточной эмиграции: 1920-1945 гг.: дис. д-ра ист. наук (07.00.02). Омск, 2007.
  26. Сень Д.В. Дискурс империй, казачество и региональные особенности управления Россией пограничными территориями: Фанагория-Черномория-Кубань // В.Н.Татищев и проблемы государственно-административного управления в России: Мат-лы межд. науч. конф. Астрахань, 2006. С.178-183.
  27. Скорик А.П. Возникновение донского казачества как этноса. Изначальные культурные традиции. – Новочеркасск, 1992.
  28. Скорик А.П. Донцы в 1920-х годах: очерки истории / А.П.Скорик, Р.Г.Тикиджьян; отв. ред. В.А.Бондарев. – Ростов-на-Дону: Изд. СКНЦ ВШ ЮФУ, 2010. – 243 с.
  29. Скорик А.П. Казачество Юга России в 30-е годы XX века: исторические коллизии и опыт преобразований: дис. д-ра ист. наук (07.00.02). Ставрополь, 2009.
  30. Скорик А.П. Казачья корпорация на Дону как современный социальный проект // Клио. 2006. №1. С.167-176.
  31. Товченко Р.Б. Казачество в политическом процессе постсоветской России (на примере Поволжья): дис. канд. полит. наук (23.00.02). М., 2003.
  32. Трут В.П. Военная энциклопедия казачества / В.П.Трут, Г.Курков. М.: Яуза; Эксмо, 2009. – 701 с.
  33. Трут В.П. Высшие органы казачьего управления на Дону весной-летом1917 г. // Проблемы правового и политического регулирования казачьего движения: история и современность / Под ред. В.Ф.Хижнякова, Е.И.Дулимова. – Ростов-на-Дону, 1998. – С.39-43.
  34. Трут В.П. Казачество России в период революций 1917 года и на начальном этапе гражданской войны: дис. д-ра ист. наук (07.00.02). Ростов-на-Дону, 2005.


Все статьи автора «Ерохин Игорь Юрьевич»


© Если вы обнаружили нарушение авторских или смежных прав, пожалуйста, незамедлительно сообщите нам об этом по электронной почте или через форму обратной связи.

Связь с автором (комментарии/рецензии к статье)

Оставить комментарий

Вы должны авторизоваться, чтобы оставить комментарий.

Если Вы еще не зарегистрированы на сайте, то Вам необходимо зарегистрироваться: